La BOA va à la rencontre des futurs fonctionnaires

La Banque of Africa (BOA) a organisé ce samedi 22 novembre 2014 une conférence à l’intention des fonctionnaires élèves et élèves fonctionnaires autour du traitement des salaires des agents publics de l’Etat.

La banque entend se rapprocher davantage de sa clientèle potentielle et pour ce faire, elle a animé en collaboration avec la direction de la solde et de l’ordonnancement du ministère de l’économie et des finances, une conférence relative au traitement des salaires.

«Le traitement des salaires des fonctionnaires : typologie des dossiers, fondement des droits y relatifs, nomenclature des pièces justificatives, circuits du traitement des dossiers et règles comptables encadrant la liquidation», c’est le thème qui a été développé par les techniciens de la direction générale du budget avec les futurs agents publics de l’Etat.

Konaté Hervé, directeur du Pôle banque du Détail à BOA, a  affirmé que le choix de la banque constitue à 25% la réussite de la carrière. «Notre métier n’est pas uniquement de vendre de l’argent ; nous devons aussi apporter conseil à nos clients», a-t-il indiqué.

L’organisation de cette conférence vise à permettre aux fonctionnaires en devenir, de comprendre les fondements et les fondamentaux de la gestion des agents publics  de l’Etat (fonctionnaires et contractuels) mandatés sur le Système intégré de gestion administrative et salariale du personnel de l’Etat (SYGASPE), en matière de dépenses du personnel.

Ainsi les échanges ont porté sur trois points essentiels : les repères juridiques du droit à la rémunération des agents publics de l’Etat, l’aperçu sur les principaux  éléments de rémunération et leur mode opératoire, et enfin les grandes catégories d’actes impactant la situation salariale.

Participants conférence BOALes participants eux  se disent satisfaits de ce qu’ils ont découvert au cours de cette conférence qui va mieux les orienter à l’entame de la carrière professionnelle.

«La notion du traitement des salaires, la question des indemnités, des allocations familiales, le Service national de développement (SND), c’est important pour moi de le savoir. Ce sont des informations très utiles pour nous élèves mais aussi les fonctionnaires», a soutenu Bouda Kiswendsida Patrice, élève infirmier diplômé d’Etat en 3e année.

A l’occasion, la banque a fait un bref aperçu sur la bancarisation dans la perspective d’appâter les participants qui ne sont autres que les élèves des écoles professionnelles comme l’ENP, l’ENAM, l’IDS, l’ENEP, de sorte qu’au sortir de leur formation, cette notion de bancarisation leur reste à l’esprit.

En effet, le Burkina est à taux de bancarisation de 8% pour 12% dans l’espace communautaire UEMOA. Et, la BOA à travers ses divers produits a beaucoup contribué à la construction du système au  Burkina selon Emmanuel Bambara, responsable du département Animation commerciale au sein de la banque.

Boureima LANKOANDE

Burkina24

Pas de commentaire

Repondre a l'Article

*

*

ARTICLE POPULAIR