Accords de partenariat économique : ‘’nuisible aux exploitations agricoles familiales’’

Depuis longtemps, il est question de la signature des Accords de partenariat économique (APE) entre l’Europe et les pays ACP (Afrique, Caraïbe et Pacifique) dans l’objectif de booster les échanges économiques entre les deux parties.

Les choses semblent être en bonne voie, cependant, beaucoup de paramètres restent en suspend au regard du niveau de préparation de part et d’autre. Le Conseil national de concertation et de coopération des ruraux (CNCR), une organisation paysanne sénégalaise exhorte donc, la CEDEAO à ne pas signer ses accords.

Selon le secrétaire général adjoint du CNCR, Nadjirou Sall, l’APE va à l’encontre du développement des agricultures familiales ouest-africaines ».

L’accord de partenariat économique prévu pour favoriser le libre-échange entre l’Afrique de l’Ouest et les pays de l’UE va entraîner une forte présence des produits agricoles européens dans la sous-région ouest-africaine, pense Samba Ndiaye, président du CNCR.

« Nous craignons d’être submergés par des produits venus d’ailleurs. Si on ne se protège pas, on ne pourra plus freiner l’arrivée des produits des pays de l’UE, qui produisent plus que nous. Et il y a des moyens de protection chez eux ».

Abdoulaye Diagne, directeur du Consortium d’intermédiation d’analyse et de partenariats (CIAP) a demandé à la région de l’Afrique de l’Ouest d’être vigilante sur certains aspects négatifs de l’Accord de partenariat économique (APE) en cours de négociation avec l’Union Européenne (UE).

Selon lui, l’APE et le TEC (Tarif extérieur commun) peuvent être des facteurs favorisant l’intégration au niveau continental. «Mais, ils peuvent être aussi un facteur négatif si les avantages concédés à l’ l’UE ne sont pas accordés aux autres pays africains». Il faut donc favoriser le commerce intra-régional.

Boureima LANKOANDE

Burkina24

Source : bulletin CTA

Pas de commentaire

Repondre a l'Article

*

*

ARTICLE POPULAIR