Forum africain du développement : les experts tablent sur le partenariat sud-sud

Réunis récemment à Marrakech au Maroc sur  » les nouveaux types de partenariat « , les économistes experts participants à la 9e édition du forum africain du développement ont reconnu et réaffirmé que le partenariat sud-sud est le pilier du développement du continent.

En effet, le partenariat classique c’est-à-dire entre le sud et le nord est guidé par la loi du plus fort et ne permet pas ainsi aux différentes parties de profiter de façon équitable des bénéfices de la collaboration.

Le directeur de l’Institut africain de développement économique et de la planification, Adebayo Olukoshi a, cet égard, appelé les dirigeants africains, en particulier les jeunes, à se libérer de complexe d’infériorité qui caractérise toujours la relation entre les dirigeants du Sud et leurs homologues du Nord.

Il s’agit de s’affranchir de la dépendance à l’égard des pays du Nord, de cette colonisation politique et économique car le développement du continent africain est le corollaire l’intégration des pays de l’Afrique.

Pourtant  » En étant moins coopératifs, ces pays ont manqué de magnifiques opportunités de développement interafricain  » a dit le directeur exécutif de l’Institut Mandela pour les études du développement (Minds), Niosana Moyo.

Développer la complémentarité régionale en Afrique pleine de diversités économiques, culturelles, de compétences et de ressources naturelles tracera les jalons d’une Afrique prospère.

Symerre Gris Johnson, chef de la division des partenariats et la mobilisation des ressources dans le Nouveau Partenariat pour le Développement (NEPAD) de l’Afrique, lui, a parlé de l’existence de possibilités de partenariats intelligents en Afrique avec un calendrier élaboré pour permettre au continent de faire face à son défis.

Les partenariats sud-sud en Afrique tant chantés ne pourront cependant atteindre les enjeux du développement qu’avec la promotion voire l’existence d’une bonne gouvernance politique, économique, sociale et financière.

Boureima LANKOANDE

Burkina24  

Source : africatopsuccess

Pas de commentaire

Repondre a l'Article

*

*