Le Cardiopad : une tablette tactile médicale fabriquée en Afrique

La première tablette tactile médicale fabriquée en Afrique est une invention du jeune ingénieur Arthur Zang, un Camerounais de 25 ans, selon le site d’information africatopsucces.

La création de cet outil médical, va permettre de sauver des milliers de vies d’Africains souffrant d’une pathologie cardiaque, surtout dans une Afrique où, la prise en charge de la santé demeure un casse-tête.

Parti du triste constat que son pays le Cameroun ne compte que 30 cardiologues pour 20 millions d’habitants, répartis entre les deux principales villes du pays, Yaoundé la capitale et  la ville portuaire de Douala, ce diplômé de l’école polytechnique de Yaoundé s’est retrouvé très préoccupé.

«Cela signifie que les patients qui vivent dans des villages éloignés sont obligés de prendre le bus pour réaliser leurs examens, ce qui pose non seulement un problème au niveau de leur suivi médical mais aussi au niveau économique car le transport accroît aussi leurs dépenses», a soutenu le jeune chercheur.

C’est ainsi qu’il se lance dans la réalisation de son prototype Cardiopad ; et grâce à une aide de 30 000 dollars de la part du gouvernement camerounais il met en place Himore Medical, une petite entreprise qui emploie cinq personnes et dont la mission est de concevoir et fabriquer des appareils médicaux.

«Nous avons déjà fabriqué une trentaine d’appareils et mettons au point actuellement une machine mobile qui permettra de faire des échographies à distance, si nous obtenons toutefois les financements nécessaires».

Avant de réussir cette invention du cardiopad, Arthur Zang a dû triompher plusieurs obstacles que beaucoup ne parviennent pas à franchir, entre autres l’absence de soutien au moment crucial, le découragement, la corruption qui constituent des freins à l’innovation et à la recherche selon lui.

«Tant qu‘on ne comprendra pas que la recherche est un domaine absolument nécessaire et non pas optionnel, elle ne pourra pas décoller. Si chercheurs et hommes politiques ne parviennent pas à s’accorder sur ce sujet, la croissance sera factice car elle ne sera pas soutenue par quelque chose de viable», a-t-il déclaré. 

Le cardiopad est selon son inventeur est une solution mobile et bon marché, et sera commercialisé à 2 millions de Francs CFA (environ 4 000 dollars US), soit un coût deux fois inférieur à celui des appareils actuellement sur le marché.

Boureima LANKOANDE

Burkina24

Un commentaire

Repondre a l'Article

*

*

  • L’ermite
    2 octobre 2014 at 9 h 58 min - Reply

    L’Afrique est sur la voie. Et elle a la science.

  • ARTICLE POPULAIR