4e TAC Burkina-Côte d’Ivoire : Le Conseil conjoint de gouvernement s’accorde sur 26 projets

La rencontre des Chefs de Gouvernement préparatoire à la quatrième Conférence au Sommet sur le Traité d’Amitié et de Coopération entre le Burkina Faso et la Côte d’ivoire, s’est tenue ce mercredi 30 juillet 2014 à Ouagadougou.

Cette réunion du Conseil Conjoint de Gouvernements est la dernière étape du processus de préparation et de validation des 26 projets d’accords de coopération bilatérale de la quatrième Conférence au sommet de célébration d’Amitié et de fraternité entre les deux pays.

 

Le Traité d’Amitié et de Coopération (TAC) a permis la rencontre des Chefs de Gouvernement du Burkina Faso et de Côte d’ivoire autour d’un Conseil conjoint à cette quatrième Conférence.

Il s’est agit entre autres pour ce sommet de la validation du Rapport du Conseil Conjoint de Gouvernement. Un exercice qui a permis de faire une évaluation sans complaisance de la mise en œuvre des décisions et recommandations de la 3e Conférence au Sommet du 28 et 29 juillet 2013 en Côte d’Ivoire.

Les ministres ont validé la matrice des différents projets à signer au cours de la présence Conférence au Sommet. En cela ressort la signature effective de vingt-six (26) Accords, dans l’attente que les présidents Alassane Dramane OUATTARA de la Côte d’Ivoire et Blaise COMPAORE du Burkina les formalisent officiellement ce jeudi 31 juillet 2014.

Au terme de la réunion des chefs de gouvernement dans le cadre de la quatrième conférence au sommet sur le Traité d’Amitié et de Coopération, les deux Premiers ministres des deux pays sont félicités du bon déroulement de ce TAC, qui a abouti à un consensus commun.

« Nous avons parfaitement compris que l’avenir de nos pays réside dans une forte solidarité entre pays du sud, dans le renforcement de la coopération Sud-Sud. Cette coopération qui constitue un atout considérable, est le socle sur lequel nous pouvons et devons bâtir une intégration régionale plus saine et plus dynamique, empreinte de fraternité et basée sur le respect mutuel», a déclaré Daniel Kablan DUNCAN, Premier ministre, ministre de l’Economie, des Finances et du Budget de Côte d’ivoire.

« Il n’y aucun doute, cher frère et ami, l’amitié et la coopération entre nos deux peuples, attestée par ce Traité, nous permettra de franchir des pas importants dans notre ascension commune vers l’intégration, le développement et l’émergence. Dans cette perspective, chaque pas, chaque marche franchie se doit d’être célébrée comme victoire annonciatrice de notre succès final. » a prononcé Beyon Luc Adolphe TIAO, Premier ministre burkinabè

Aboubakar KAMAGATE (Stagiaire)
Burkina 24
Pas de commentaire

Repondre a l'Article

*

*

ARTICLE POPULAIR