Fonds vautours : l’Argentine au bord d’un défaut de paiement

Treize ans après la faillite de 2001, Buenos Aires serait au bord d’un défaut imminent de paiement de la dette à deux fonds spéculatifs américains dont le dénouement va se  produire ce mercredi 30 juillet.

En effet, les deux Fonds vautours réclament  plus d’un milliards de dollars à l’Argentine qui doit déjà environ 539 millions de dollars (401 millions d’euros) d’intérêts à plusieurs créanciers privés avant la fin du mois.

La troisième économie de l’Amérique latine serait prête à verser ces intérêts, mais la justice américaine a bloqué le versement, exigeant d’abord le règlement d’un différend l’opposant à deux Fonds spéculatifs “vautours” (NML et Aurélius) qui réclament 1,33 milliard de dollars (990 millions d’euros).

Une somme réclamée que la présidente Cristina Kirchner refuse de solder, et qui représente une faction des 100 milliards de dollars que l’Argentine avait payés en 2001.  Et depuis, trêve de compromis !

En réalité, plusieurs des créanciers de l’Argentine avaient accepté abandonner les réclamations, sauf les deux Fonds vautours, NML et Aurélius qui avaient racheté la dette argentine à des créanciers lassés d’attendre.

Pour des bons du trésor argentins acquis à 50 millions de dollars 2008, NML réclame aujourd’hui 800 millions soit un retour sur investissement de 1600% que le gouvernement digère très difficilement.

Si le pays ne paie pas, ce qui est fort probable, la principale conséquence devrait être une aggravation de la récession. Par contre si l’Argentine remboursait à 100 % de ce qu’elle doit à NML et Aurélius, tous les autres pourraient légalement réclamer la même chose.

Le gouvernement Kirchner pourrait alors être obligé de payer plus de 100 milliards de dollars. Ce qui signifierait un retour à la case faillite. Le choix est donc plus stratégique que politique, surtout que le jugement américain ne force pas Buenos Aires à payer, mais l’oblige simplement à trouver un accord ; un autre dilemme. 

Boureima LANKAONDE 

Burkina 24 

Source : france24.com

Pas de commentaire

Repondre a l'Article

*

*

ARTICLE POPULAIR