Côte d’Ivoire: Bientôt un port sec à Ferkessédougou pour les pays de l’hinterland

Photo illustrative

Photo illustrative

Le gouvernement ivoirien a annoncé à Abidjan au cours d’une conférence le 5 juillet 2014 la construction d’un port sec dans le département de Ferkessédougou (extrême nord du pays) pour un investissement de 302,9 milliards FCFA.

La Côte d’ivoire se veut ainsi un pôle du trafic maritime et routier de la sous-région ouest africaine, et la construction de cette infrastructure va davantage galvaniser les échanges commerciaux entre la Côte d’Ivoire et les pays de l’hinterland.

La réalisation de ce projet, débuté en fin 2013, va inclure des services portuaires et annexes, entre autres, la manutention des marchandises, le regroupement des sociétés, les services douaniers, des banques portuaires, le développement du transport ferroviaire et des dépôts d’hydrocarbures.

Ce port sec de la ville de Ferkessédougou a pour objectifs majeurs de favoriser davantage le transport et les échanges vers le Mali, le Burkina et le Niger, par la réduction des coûts de transit, de la lenteur du circuit ainsi que la résolution d’autres soucis spécifiques au transit des marchandises.

Selon Alassane Zié Diamouténé, directeur de cabinet du ministre de l’Intégration africaine et des Ivoiriens à l’extérieur, la réalisation de ce projet est prévue entre 2016 et 2018 et s’inscrit ainsi dans le cadre de la restructuration de l’économie de la sous-région.

Aboubakar KAMAGATE (Stagiaire)

Burkina24

Source : Agence Ecofin

Pas de commentaire

Repondre a l'Article

*

*

ARTICLE POPULAIR